Forum GMT

Le forum des passionné(e)s de la Citroën Traction avant

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Pour vous inscrire, cliquez sur "Inscription" dans le menu du forum. ATTENTION: Les adresses anonymes (gmail, yahoo, hotmail, laposte, ...) ne sont pas acceptées pour l'inscription, seules les adresses de fournisseurs (free, orange, wanado, ...) sont autorisées.

#126 03-06-2019 13:16:38

Gégé
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Ce N° frappé au dessus de la trappe sur le jambonneau s'appelle N° de carrosserie si j'en crois le conservatoire. Il n'y a pas de lettre, et il est différent du N° de coque ou du N° de série. Les séries de N°s de carrosserie sont différentes sur les deux portes et les quatre portes.


____________________________________________________________
                  Gérard (Bruxelles) http://horta.ulb.ac.be/gvg
  Le savoir est la seule matière qui s'accroît quand on la partage (Socrate)

____________________________________________________________

Hors ligne

#127 03-06-2019 14:01:13

Dav45
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Je crois l'avoir ecrit a quelques reprises mais petite piqûre de rappel.


Personnellement j'appelle ce numero, "numéro de ferrage" car il etait attribué a chaque coque juste apres l'assemblage (ou ferrage) de celle-ci. On le trouve appelé differemment suivant les sources (numero de coque, numero de carrosserie, numero de chassis, etc...). Dans les mains courantes il est appelé numéro de carrosserie mais cela peut etre ambiguë car tres souvent le numero de la seconde plaque alu est lui aussi appelé ainsi. A savoir que ce numero est pour moi le plus parlant car il est appliqué des l'assemblage des coques, et a le plus souvent jamais été trafiqué car inconnu pour la plupart jusqu'a il y a peu.


Pour ce qui est de la signification de ce numero, non il n'est pas lié au nombre de portes, du moins pas tout a fait. Il existe une serie de numero differente pour chaque code carrosserie (BPV, RPV, CPVL, RPVS, etc.), c'est a dire qu'il y a une serie commencant a 0 pour les BPV (Berline 7), une autre commencant a 0 aussi pour les BPVS (Berline 11L), une autre commencant a 0 pour les CPVL (Faux-Cabriolet 11), etc.


Comme vous pouvez le remarquer chaque code carrosserie correspond a une carrosserie mais aussi a un type, mais pas a une serie. Par exemple les Berline 7 ont le meme code carrosserie (BPV) quelque soit leur serie (A, B ou C). Idem pour les Berline 11L, il concerne toutes les 11L (7S, 11AL et 11BL).


Donc ce numero permet de dater et d'identifier assez precisement une voiture. Par exemple une Berline 7 en octobre 1934 est dans les 17000 et un cabriolet 7 a la meme date portera un numero dans les 500. Pour info les cabriolet 7 ou 11L non jamais dépassé les 4 chiffres et les coupés les 3 chiffres... Donc si un jour vous voyez un cabriolet au dela, faite demi-tour, c'est une copie sur base de berline. Ce chiffre n'est pas un indicateur tres precis du nombre d'exemplaire produit. Car par exemple en 1934 il y a eu beaucoup d'auto "fictive" servant simplement de garantie aux banques pour eviter la faillite, ensuite il y a aussi les voitures d'essai, démontée pour essai, fournie a d'autres marques (Delage, Licorne, etc.), etc.


Pour ce qui est de la localisation. De avril 1934 a mi 1935 on le trouve sur la traverse des siege avant (et aussi sur les trappes d'auvent sur les finitions ou carrosserie speciale). De mi 1935 a mi 1936, il est sur le jambonneau conducteur au dessus de la trappe de jambonneau. De mi 1936 a 1939, il passe sur le jambonneau passager. Puis sous la boite a gant et apres guerre il retourne sous le capot coté conducteur ...


Voila la douce histoire du numero de ferrage ...

Dernière modification par Dav45 (03-06-2019 14:01:46)


Davy, 27 ans l Ferrailleur du Loiret
11BL Berline de 1937, 7C Berline de 1936 et C6F Limousine de 1930 roulantes / Bayard A. Clement AC2V de 1905 et 7S Cabriolet de 1935 en cours de restauration / C6G MFP Faux-Cabriolet 2 Places de 1932 et 11AL Cabriolet de 1936 en attente de restauration / 7C Cabriolet de 1936 jardinière.

Hors ligne

#128 03-06-2019 14:41:35

AAA11A36
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

bergoudav a écrit :

Petite sortie bien sympa.
Sur la 7C moteur de Janvier 37, alors voiture début 37

Voyant pression huile disparu du compteur en Mars/Avil37
Montre dans le compteur en Juin/Juillet 37
Donc cette 7C serait du 2ème trimestre 37........
Avec un moteur fabriqué en début d' année...ça collerai bien !!


"Les avant guerre....c' est comme les grands mères....ça a du caractère..!"
François (14500 Vire)
Rosalie Familiale 10A 1932, Rosalie coach Manessius 8A 1933
Traction 11A berline 1936  enfin sur les routes..yesss! , Peugeot 404 berline Gd Luxe 1967 à vendre...!

Hors ligne

#129 03-06-2019 15:39:08

TIRCENO
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Dav45 a écrit :

Je crois l'avoir ecrit a quelques reprises mais petite piqûre de rappel.


Personnellement j'appelle ce numero, "numéro de ferrage" car il etait attribué a chaque coque juste apres l'assemblage (ou ferrage) de celle-ci. On le trouve appelé differemment suivant les sources (numero de coque, numero de carrosserie, numero de chassis, etc...). Dans les mains courantes il est appelé numéro de carrosserie mais cela peut etre ambiguë car tres souvent le numero de la seconde plaque alu est lui aussi appelé ainsi. A savoir que ce numero est pour moi le plus parlant car il est appliqué des l'assemblage des coques, et a le plus souvent jamais été trafiqué car inconnu pour la plupart jusqu'a il y a peu.


Pour ce qui est de la signification de ce numero, non il n'est pas lié au nombre de portes, du moins pas tout a fait. Il existe une serie de numero differente pour chaque code carrosserie (BPV, RPV, CPVL, RPVS, etc.), c'est a dire qu'il y a une serie commencant a 0 pour les BPV (Berline 7), une autre commencant a 0 aussi pour les BPVS (Berline 11L), une autre commencant a 0 pour les CPVL (Faux-Cabriolet 11), etc.


Comme vous pouvez le remarquer chaque code carrosserie correspond a une carrosserie mais aussi a un type, mais pas a une serie. Par exemple les Berline 7 ont le meme code carrosserie (BPV) quelque soit leur serie (A, B ou C). Idem pour les Berline 11L, il concerne toutes les 11L (7S, 11AL et 11BL).


Donc ce numero permet de dater et d'identifier assez precisement une voiture. Par exemple une Berline 7 en octobre 1934 est dans les 17000 et un cabriolet 7 a la meme date portera un numero dans les 500. Pour info les cabriolet 7 ou 11L non jamais dépassé les 4 chiffres et les coupés les 3 chiffres... Donc si un jour vous voyez un cabriolet au dela, faite demi-tour, c'est une copie sur base de berline. Ce chiffre n'est pas un indicateur tres precis du nombre d'exemplaire produit. Car par exemple en 1934 il y a eu beaucoup d'auto "fictive" servant simplement de garantie aux banques pour eviter la faillite, ensuite il y a aussi les voitures d'essai, démontée pour essai, fournie a d'autres marques (Delage, Licorne, etc.), etc.


Pour ce qui est de la localisation. De avril 1934 a mi 1935 on le trouve sur la traverse des siege avant (et aussi sur les trappes d'auvent sur les finitions ou carrosserie speciale). De mi 1935 a mi 1936, il est sur le jambonneau conducteur au dessus de la trappe de jambonneau. De mi 1936 a 1939, il passe sur le jambonneau passager. Puis sous la boite a gant et apres guerre il retourne sous le capot coté conducteur ...


Voila la douce histoire du numero de ferrage ...

Pour la localisation :
Sous les sieges ok ma limousine de 35 a le numéro sur le tunnel à droite
Du côté gauche ok souvent vu
Du côté droit ok je viens de l'apprendre
Ou je pige pas : passe sous la boite à gants à partir de 39 : on parle d'un numéro frappé ou de la plaque alu sous la boite à gants ?
Si c'est la plaque alu alors on peut penser qu'une voiture qui a cette plaque n'a pas d'autre numéro frappé sur la coque ailleurs et du coup on peut la dater d'entre 1939 et 1945 ?


Certains ont peur du vide, moi , vu le prix de l'essence, j'ai plutôt peur du plein !

R2, Beauvais/Grenoble
11bl 1949 - 11A limousine 1935 - type H 1977 - Peugeot série 01-02-03-04

Hors ligne

#130 03-06-2019 15:48:57

Jérome
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Je ne veux pas vous embêter mais... l'examen de nombreuses survivantes m'a montré que des numéros frappés à froid sur le jambonneau étaient la plupart du temps un rappel du numéro de série, mesure destinée à éviter les vols et maquillages des voitures qui ont commencé dans les années Trente. Ceci peut être un bon indicateur du changement des plaques de série. Sur la photo que vous commentez, je note que le numéro de série est maintenu par deux clous torsadés à gauche. Pourquoi deux ? Cette plaque n'aurait-elle pas été changée ? Ceci était fréquent lors de la remise en route d'une auto supposée ferraillée. En tout cas on est intervenu deux fois sur cette plaque. Quel est le numéro frappé à froid : 94525 ? Alors cette 7 serait légèrement plus récente que 93381 (si j'ai bien lu).

Reste à examiner la petite plaque de carrosserie sous le tableau de bord pour voir s'il s'agit du même numéro. Si, comme le dit Davy, ce numéro confond toutes les berlines alors il serait beaucoup plus élevé. A confirmer donc.

https://jeromecollignon.blog4ever.com/i … e-traction

Hors ligne

#131 03-06-2019 16:20:08

Gégé
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Dans le cas de ma voiture, le N° de carrosserie frappé sur le jambonneau droit n'a rien à voir avec ceux des plaquettes de série et de coque, tous trois authentifiés par le conservatoire  ...


____________________________________________________________
                  Gérard (Bruxelles) http://horta.ulb.ac.be/gvg
  Le savoir est la seule matière qui s'accroît quand on la partage (Socrate)

____________________________________________________________

Hors ligne

#132 03-06-2019 18:00:59

Dav45
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Jérome a écrit :

Je ne veux pas vous embêter mais... l'examen de nombreuses survivantes m'a montré que des numéros frappés à froid sur le jambonneau étaient la plupart du temps un rappel du numéro de série, mesure destinée à éviter les vols et maquillages des voitures qui ont commencé dans les années Trente. Ceci peut être un bon indicateur du changement des plaques de série. Sur la photo que vous commentez, je note que le numéro de série est maintenu par deux clous torsadés à gauche. Pourquoi deux ? Cette plaque n'aurait-elle pas été changée ? Ceci était fréquent lors de la remise en route d'une auto supposée ferraillée. En tout cas on est intervenu deux fois sur cette plaque. Quel est le numéro frappé à froid : 94525 ? Alors cette 7 serait légèrement plus récente que 93381 (si j'ai bien lu).

Reste à examiner la petite plaque de carrosserie sous le tableau de bord pour voir s'il s'agit du même numéro. Si, comme le dit Davy, ce numéro confond toutes les berlines alors il serait beaucoup plus élevé. A confirmer donc.

https://jeromecollignon.blog4ever.com/i … e-traction

Désolé de te contredire mais pour avoir vu les mains courantes, aucune correspondance entre ces 2 numeros, ni sur aucune de mes voitures (que j'ai toutes retrouvées dans les mains courantes), ni sur toutes celles qui sont passées par la maison ...

Justement si ces 2 numeros concorde il y a un soucis ou une grosse coincidence ...

Dernière modification par Dav45 (03-06-2019 18:33:39)


Davy, 27 ans l Ferrailleur du Loiret
11BL Berline de 1937, 7C Berline de 1936 et C6F Limousine de 1930 roulantes / Bayard A. Clement AC2V de 1905 et 7S Cabriolet de 1935 en cours de restauration / C6G MFP Faux-Cabriolet 2 Places de 1932 et 11AL Cabriolet de 1936 en attente de restauration / 7C Cabriolet de 1936 jardinière.

Hors ligne

#133 03-06-2019 18:05:00

Dav45
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

TIRCENO a écrit :

Pour la localisation :
Sous les sieges ok ma limousine de 35 a le numéro sur le tunnel à droite
Du côté gauche ok souvent vu
Du côté droit ok je viens de l'apprendre
Ou je pige pas : passe sous la boite à gants à partir de 39 : on parle d'un numéro frappé ou de la plaque alu sous la boite à gants ?
Si c'est la plaque alu alors on peut penser qu'une voiture qui a cette plaque n'a pas d'autre numéro frappé sur la coque ailleurs et du coup on peut la dater d'entre 1939 et 1945 ?

Oui il s'agit de la petite plaquette alu. Les carrosseries spéciales conservent le numero frappé un peu plus longtemps.


Davy, 27 ans l Ferrailleur du Loiret
11BL Berline de 1937, 7C Berline de 1936 et C6F Limousine de 1930 roulantes / Bayard A. Clement AC2V de 1905 et 7S Cabriolet de 1935 en cours de restauration / C6G MFP Faux-Cabriolet 2 Places de 1932 et 11AL Cabriolet de 1936 en attente de restauration / 7C Cabriolet de 1936 jardinière.

Hors ligne

#134 03-06-2019 18:12:44

ONZAMALLE
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Dommage de ne pas réunir toutes ces infos dans un seul post spécifique "Identification des TA" où serait abordé, photos à l'appui, le sujet des différents N°s frappés, leur emplacement au fil des années et leur signification.


http://rouler-en-traction-avant.blog4ever.com/
-------------------------------------------------------
Olivier
Une Traction n'a pas de cerveau, utilisez plutôt le vôtre.

Hors ligne

#135 03-06-2019 18:47:46

Jérome
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Heu Davy, nous sommes d'accord que numéro de carrosserie et numéro de série ne peuvent être équivalents... je ne dis pas cela ou aurai-je mal compris ? J'ai également eu la chance de consulter les mains courantes.

Sinon l'article demandé est sur mon blog et fait un belle audience. Cette soif d'authentification est d'ailleurs aussi étrange que salutaire.

Pour Gégé : ok pour un rappel du numéro de carrosserie sur la coque. Je n'ai d'ailleurs pas dit que cela était impossible mais plus rare. En principe il est déjà frappé sur le volet d'évent (voir photos sur mon blog). Comporte t-il sa petite plaque sous le tableau de bord ? Ou une trace de ladite plaque ?

Dernière modification par Jérome (03-06-2019 18:51:18)

Hors ligne

#136 03-06-2019 19:20:29

Gégé
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Ayo Jerome,

pas de plaquette sous la boîte à gant de ma voiture, seulement les deux fentes pour la fixer, mais vu son état lorsque je l'ai acquise cela n'a rien d'étonnant. Et rien sur le "volet d'aérateur d'auvent" (terminologie Citroën dans le CPD 438), mais comme le signale Davy ce n'est plus d'actualité en 38.
J'ai aussi observé beaucoup d'avant guerre, et jamais je n'ai vu un N° de carrosserie (ou numéro de ferrage) correspondant à l'un ou l'autre numéro des plaquettes de jambonneau ...


____________________________________________________________
                  Gérard (Bruxelles) http://horta.ulb.ac.be/gvg
  Le savoir est la seule matière qui s'accroît quand on la partage (Socrate)

____________________________________________________________

Hors ligne

#137 03-06-2019 19:32:22

TIRCENO
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

ONZAMALLE a écrit :

Dommage de ne pas réunir toutes ces infos dans un seul post spécifique "Identification des TA" où serait abordé, photos à l'appui, le sujet des différents N°s frappés, leur emplacement au fil des années et leur signification.

+ 1

J'ai ouvert le sujet.

Il y a sujet à des explications et sans entrer dans le cadre de magouille et compagnie.


Certains ont peur du vide, moi , vu le prix de l'essence, j'ai plutôt peur du plein !

R2, Beauvais/Grenoble
11bl 1949 - 11A limousine 1935 - type H 1977 - Peugeot série 01-02-03-04

Hors ligne

#138 03-06-2019 19:44:18

Jérome
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Pour Gégé ; bien sûr pour le deuxième point.

Pour le premier point je vais regarder si je peux trouver la photo de la Traction la plus récente avec frappe à froid sur le volet.

Sur mon blog, le X618 concerne un faux cabriolet mais je dois retrouver s'il est de 1936 ou 1938.

Hors ligne

#139 03-06-2019 20:35:54

Dav45
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Personnellement je n'ai jamais vu de numéro sur la trappe d'auvent d'un modele a simple trappe. Mais c'est assez compliqué car meme sur les modeles ancien il n'est pas toujours present.


Davy, 27 ans l Ferrailleur du Loiret
11BL Berline de 1937, 7C Berline de 1936 et C6F Limousine de 1930 roulantes / Bayard A. Clement AC2V de 1905 et 7S Cabriolet de 1935 en cours de restauration / C6G MFP Faux-Cabriolet 2 Places de 1932 et 11AL Cabriolet de 1936 en attente de restauration / 7C Cabriolet de 1936 jardinière.

Hors ligne

#140 03-06-2019 20:58:10

Dav45
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Jérome a écrit :

Heu Davy, nous sommes d'accord que numéro de carrosserie et numéro de série ne peuvent être équivalents... je ne dis pas cela ou aurai-je mal compris ? J'ai également eu la chance de consulter les mains courantes.

Oui je suis d'accord mais tu parle du numero de serie et du numéro frappé (que j'appelle de ferrage), le second serait d'apres toi un rappel du premier. C'est sur ce point que je ne suis pas d'accord.


Au hasard par exemple, numero verifié au conservatoire, aucune rappel du numero de serie dans le numero de ferrage:


11AL Berline
N° de serie: 3574XX
N° de ferrage : 63XX


7C Berline
N° de serie: 890XX
N° de ferrage : 493XX

Dernière modification par Dav45 (03-06-2019 20:58:25)


Davy, 27 ans l Ferrailleur du Loiret
11BL Berline de 1937, 7C Berline de 1936 et C6F Limousine de 1930 roulantes / Bayard A. Clement AC2V de 1905 et 7S Cabriolet de 1935 en cours de restauration / C6G MFP Faux-Cabriolet 2 Places de 1932 et 11AL Cabriolet de 1936 en attente de restauration / 7C Cabriolet de 1936 jardinière.

Hors ligne

#141 03-06-2019 21:59:21

Jérome
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Jérome a écrit :

que des numéros frappés à froid sur le jambonneau étaient la plupart du temps un rappel du numéro de série,

Reste à examiner la plaque de carrosserie sous le tableau de bord pour voir s'il s'agit du même numéro.

Dav45 a écrit :

Pour ce qui est de la localisation. De avril 1934 a mi 1935 on le trouve sur la traverse des siege avant (et aussi sur les trappes d'auvent sur les finitions ou carrosserie speciale). De mi 1935 a mi 1936, il est sur le jambonneau conducteur au dessus de la trappe de jambonneau. De mi 1936 a 1939, il passe sur le jambonneau passager. Puis sous la boite a gant et apres guerre il retourne sous le capot coté conducteur

Non, il n'y a pas de migration du numéro de carrosserie.
Avant fin 1935 : traverse sous siège (+ volet d'évent pour cab et fx cab)
Après fin 1935 (nouvelles coques) : plaquette sous tableau de bord (possible : volet d'évent pour cab et fx cab)
La frappe à froid sur jambonneau concerne le plus souvent le numéro de série (et non de carrosserie) et encore celle-ci ne se trouve pas sur toutes les voitures (la preuve certains ont été obligés de faire refrapper un numéro à la demande de leur CT).

Dernière modification par Jérome (03-06-2019 22:04:51)

Hors ligne

#142 04-06-2019 05:29:52

bergoudav
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Sur ma 11Bl 37 pas de plaque sous le tableau de bord et pas de trous pour la mettre...


Bernard l Loiret 55ans
11BL Berline de 1937 , C6F Limousine 1930 et gros chantier: "Bayard" A Clément type AC2V ter 1905 :+ très gros chantier (pour Pinpin) cab 11AL fin 36 http://citroen-7c-36.over-blog.com/

Hors ligne

#143 04-06-2019 06:58:33

TIRCENO
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Un sujet est ouvert dans la partie technique pour tout ce qui est de l'identification des TA. big_smile


Certains ont peur du vide, moi , vu le prix de l'essence, j'ai plutôt peur du plein !

R2, Beauvais/Grenoble
11bl 1949 - 11A limousine 1935 - type H 1977 - Peugeot série 01-02-03-04

Hors ligne

#144 04-06-2019 07:13:44

Dav45
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

Jérome a écrit :
Jérome a écrit :

que des numéros frappés à froid sur le jambonneau étaient la plupart du temps un rappel du numéro de série,

Reste à examiner la plaque de carrosserie sous le tableau de bord pour voir s'il s'agit du même numéro.

Dav45 a écrit :

Pour ce qui est de la localisation. De avril 1934 a mi 1935 on le trouve sur la traverse des siege avant (et aussi sur les trappes d'auvent sur les finitions ou carrosserie speciale). De mi 1935 a mi 1936, il est sur le jambonneau conducteur au dessus de la trappe de jambonneau. De mi 1936 a 1939, il passe sur le jambonneau passager. Puis sous la boite a gant et apres guerre il retourne sous le capot coté conducteur

Non, il n'y a pas de migration du numéro de carrosserie.
Avant fin 1935 : traverse sous siège (+ volet d'évent pour cab et fx cab)
Après fin 1935 (nouvelles coques) : plaquette sous tableau de bord (possible : volet d'évent pour cab et fx cab)
La frappe à froid sur jambonneau concerne le plus souvent le numéro de série (et non de carrosserie) et encore celle-ci ne se trouve pas sur toutes les voitures (la preuve certains ont été obligés de faire refrapper un numéro à la demande de leur CT).

Je confirme pas de plaque sous le tableau de bord en 1936 et au moins jusqu'a mi 1937. Pas de trous de fixation sur aucune des voitures que j'ai pu voir. Il faut que je verifie sur ma decembre 37 qui en a peut etre une.

Comme dit précédemment la frappe a froid (numero de ferrage) disparait peut avant la guerre et n'a aucun rapport avec le numero de serie (voir mes 2 exemples). Sur certaine apres guerre il y a de nouveau une frappe a froid a ce moment la peut etre est ce un rappel du numero de serie mais pas avant guerre.


Davy, 27 ans l Ferrailleur du Loiret
11BL Berline de 1937, 7C Berline de 1936 et C6F Limousine de 1930 roulantes / Bayard A. Clement AC2V de 1905 et 7S Cabriolet de 1935 en cours de restauration / C6G MFP Faux-Cabriolet 2 Places de 1932 et 11AL Cabriolet de 1936 en attente de restauration / 7C Cabriolet de 1936 jardinière.

Hors ligne

#145 04-06-2019 07:27:32

TIRCENO
Membre GMT

Re : RDV mensuel de COUR-CHEVERNY 41

FRED : Aurais tu la possibilité s' il te plait de décaler tous les échanges depuis # 129 ici :
http://forumgmt.fr/viewtopic.php?id=17084

Merci pour Fifi.


Certains ont peur du vide, moi , vu le prix de l'essence, j'ai plutôt peur du plein !

R2, Beauvais/Grenoble
11bl 1949 - 11A limousine 1935 - type H 1977 - Peugeot série 01-02-03-04

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB